READING

dre4mlab #5 : émotions confinées, nuages et irides...

dre4mlab #5 : émotions confinées, nuages et iridescence

Seulement quelques mois se sont écoulés depuis ma dernière rétrospective créative. Et si on m’avait dit au début de l’hiver que le monde entier serait confiné pendant des mois, je n’y aurais sans doute pas cru. Toujours est-il que pour beaucoup d’entre nous, cette isolation forcée et cette sensation que le temps se soit arrêté, a pu donner vie à des initiatives créatives, sinon des occasions de contempler, de rêvasser, de s’ennuyer. Dans un monde où le travail et les écrans ont tendance à occuper tout notre temps de cerveau disponible, l’ennui pourrait bien être en voie de disparition. Et c’est pourtant dans l’ennui que chacun pourra puiser de l’inspiration, développer son imaginaire et tout simplement se ressourcer, loin de l’effervescence du monde moderne.

Émotions confinées

En quarantaine, un voile recouvre ma fenêtre comme une barrière au monde extérieur devenu dangereux. Un voile qu’on aimerait arracher d’une main, recouverte de peinture rose fluorescente, pour retrouver la vie, la vraie. La stupéfaction fait peu à peu place à l’anxiété, comme dans ma série Panic attack où la couleur violette de ma lampe UV côtoie une matière phosphorescente.

confinement créatif           confinement créatif

confinement créatif

Panic attack           Panic attack

Panic attack

Coupés physiquement des personnes que l’on aime, le romantisme 2.0 vit son âge d’or et avec lui nos déclarations pixelisées.

Peut-être que le monde d’après sera différent, peut-être pas. L’espace d’un instant on se créerait bien une autre planète juste pour se prendre dans les bras, partir droit vers l’océan ou encore retrouver la promiscuité des bars et des clubs et le plaisir de se baigner dans du son. Alors on réalise à quel point tout cela était précieux…

confinement           Bubbles

Alchimie          

gem           gem

lost love           lost love

lost love           lost love

glacia           glacia

La tête dans les nuages

Se perdre dans le ciel et les nuages reste à mon sens une des meilleures façons de méditer. Et si le ciel est sans nuages, du coton doux au bout d’une chaîne fera bien l’illusion. Alors je pense à ce joli poème de Charles Baudelaire qui nous parle d’élévation.

Élévation

Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par delà le soleil, par delà les ésthers,
Par delà les confins des sphères étoilées,

Mon esprit, tu te meus avec agilité,
Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l’onde,
Tu sillonnes gayement l’immensité profonde
Avec une indicible et mâle volupté.

Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ;
Va te purifier dans l’air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l’existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d’une aile vigoureuse
S’élancer vers les champs lumineux et sereins ;

Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes !

élévation

élévation           élévation

         

          vision

vision           vision

Iridescence

Le terme dérive du grec ancien iris qui signifie arc-en-ciel. Ce terme fait aussi référence à la déesse Iris de la mythologie grecque. Le terme goniochromisme dérive aussi du grec, de gonio signifiant angle et de chroma signifiant la couleur.

iridescence          

         

iridescence          

          iridescence

3D          

         

l'heure dorée           l'heure dorée

opalescent           opalescent

rainbow road          

connexion           connexion

lab          

         


J’espère que vous avez apprécié ces dernières créations !

Prenez bien soin de vous 💜


RELATED POST

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM